Surveiller son poids, c’est aussi bon pour les infolettres!

Partagez avec vos partenaires, vos clients et votre équipe:

Parmi toutes les résolutions que l’on prend en janvier, celle de surveiller son poids est certainement l’une des plus communes. Mais qu’en est-il du poids de votre infolettre? Une infolettre en surpoids peut vous apporter des problèmes et, entre nous, réduire, et maintenir, le poids de votre infolettre est beaucoup plus facile à faire. Que ce soit en utilisant une très grosse image ou beaucoup trop d'images, votre infolettre peut être bloquée ou simplement trop longue à charger pour capter l'attention de vos lecteurs. Voici comment éviter tous ces risques.

Gros oiseau noir CC Flickr Ben Sutherland

Une grosse image = énormes problèmes

Utiliser une seule grande image et peu - ou pas - de texte est la pire chose à faire. Nous avons déjà fait une chronique uniquement sur ce sujet! Votre infolettre n’est pas un panneau, ni un Picasso.

En résumé: «Un message ne contenant qu’une image est une des tactiques favorites des polluposteurs pour éviter les filtres sur les mots-clés. Voilà pourquoi ils sont maintenant systématiquement bloqués par la plupart des filtres antipourriel avant même d’atteindre la boîte du destinataire.»

Optimisez vos images pour éviter les gros problèmes

Si votre courriel est très lourd, il prendra du temps à se charger dans le navigateur de votre destinataire, qui risque ainsi de ne pas avoir la patience de le regarder. Ce n’est bien entendu pas ce que vous cherchez!

Vous devriez viser le chargement de votre infolettre en moins d’une seconde. Tenez compte des réseaux téléphoniques. Pourquoi ne pas tester votre infolettre au chalet?

Prenez la bonne résolution: 72 PPP!

Le principal facteur qui influence le poids d’une image est la résolution. La résolution est le nombre de pixels, de points, contenus dans une image qui permettent de l’afficher. Pour afficher une image de la même taille, si, en impression, nous avons besoin d’une résolution de 300 ppp (point par pouce ou dpi - dot per inch) à l’écran, une résolution de 72 ppp est amplement suffisante.

Pour chaque image de votre infolettre, nous vous recommandons donc de:

  • Mettre l’image à la taille à laquelle vous souhaitez l’utiliser;
  • Réduire la taille de l’image en la sauvegardant à 72 ppp;
  • Sélectionner les meilleures images qui mettront en valeur votre message.

Bien entendu, si vous codez vous-même votre gabarit, vous devez aussi vous assurer que le code est optimisé!

Pensez mobile

De plus en plus de personnes regardent leurs courriels sur leur téléphone ou leur tablette. En plus d’en faire des lecteurs encore plus impatients et distraits, il est fort possible que les images ne soient même pas chargées par défaut lorsqu’ils regarderont votre courriel. Si la connexion est trop lente, votre courriel sera tronqué par défaut et le lecteur devra demander à le voir entièrement. Jouer toute votre communication sur vos images vous coupera de tous ces destinataires.

«Long» ne veut pas dire «bon»

Pensez votre courriel comme une communication courte avec des liens à cliquer vers du contenu supplémentaire. Créez une série de petites introductions vers une foule de sujets disponibles sur votre site. Pensez que les gens ont très peu de temps à consacrer à votre infolettre, environ 15-20 secondes. Tout ce qui dépassera les 2-3 sujets majeurs a donc peu de chance d’être vu, surtout si votre lecteur doit descendre très bas dans l’écran.